Des jeunes du Sicsal ont fait du street art sur le mur extérieur du gymnase Adrien Vivet

29/07/2022

Culture Enfance, Jeunesse

Un groupe de jeunes de 11 à 15 ans, inscrit pour une semaine à Activ’Jeunes (le service animation jeunesse du Sicsal) a participé à un beau projet pictural.

Elaboré dans un but à la fois artistique et pédagogique, il est le fruit d’une collaboration fructueuse entre la commune, le Sicsal qui gère le secteur jeunesse, l’association culturelle « Sérum 22 » et Antoine (dit « Action »), intervenant artistique membre du collectif de la Maise. Il répond à la volonté commune de ses quatre acteurs d’amener la pratique artistique dans l’espace urbain tout en y sensibilisant le public.

Une semaine durant, les adolescents encadrés par Maxime, animateur d’Activ’ Jeunes, ont réalisé une immense fresque longue d’une quinzaine de mètres sous la houlette d’Antoine. Ce dernier a initié les adolescents aux techniques de l’art mural. L’ensemble a été réalisé à la peinture et à la bombe, posées sur le mur après avoir tracé les contours à la bombe. Jour après jour, on pouvait voir la fresque se dessiner petit à petit et apparaître comme par magie, colorant de ses couleurs chaudes le mur gris et froid du gymnase.

Dans les tons bleu / orangé, on peut voir inscrit en gros le mot « Sport » avec une écriture très graphique. Un coyote est représenté. Il fait écho à l’association « les Coyotes » qui propose du basket pour les personnes en fauteuil. Enfin, les noms de plusieurs sports sont graffés sur l’un des pans du mur.

A l’origine de cette réalisation artistique, « Sérum 22 » en a défini les contours et en a programmé la mise en œuvre opérationnelle, en partenariat étroit avec le Sicsal et la commune qui a financé la quasi-totalité du projet.

Visible aux yeux de tout un chacun, cette réalisation imposante s’offre à un large public. Elle est une manière d’interpeller et de sensibiliser au « street art » longtemps considéré comme une pratique subversive et marginale. Aujourd’hui en pleine expansion, il est souvent utilisé au sein des collectivités comme un moyen d’embellissement urbain, mais qui a su garder un style, des codes et une identité forte.