Le Mag’ est désormais distribué à vélo !

16/12/2021

Vélo

Proximité avec l’habitant, écologie, distribution sans publicité, efficacité, ce mode de livraison cumule les avantages et a su séduire les élus.

Pour la première fois au mois de novembre, c’est à vélo que le Mag et l’agenda 2022 se sont glissés dans votre boîte aux lettres ! C’est le chambérien Philippe Serpollet qui prend le relais du service Espaces Verts et assure la prestation, comme il le fait déjà depuis plusieurs années à la Motte Servolex, au Bourget du Lac ou encore à Challes-les-Eaux. Sur son vélo à assistance électrique armé de deux sacoches à l’arrière et deux à l’avant avec un panier, il charge jusqu’à 60 kg de marchandises. Autant de volume sur un tel équipement ? Cela en laissera sûrement plus d’un sceptique ou dubitatif mais ne vous fiez pas aux apparences car en moins d’une semaine, le travail est fait : les 3700 bulletins municipaux et agendas 2022 sont distribués.

Technique, logistique, optimisation, Philippe a bien rôdé son système de livraison. Au-delà d’une bonne organisation, son initiative s’articule autour de valeurs sociales et écologiques fortes, fruit de nombreuses années de réflexion. Skiman, cordiste, technicien, réparateur en tout genre, ce baroudeur multi-tâches fuit le travail routinier. Il enchaîne les contrats saisonniers et un voyage à vélo de huit mois jusqu’en Inde avant de se lancer dans le projet professionnel qui l’occupe depuis cinq ans maintenant.

A l’origine de ce projet, l’envie de revisiter sa façon de travailler en faisant du vélo son outil de travail principal et de l’associer à sa mobilisation contre le gaspillage et pour l’écomobilité.

C’est ainsi que née Filip’, une auto-entreprise à l’image de son approche du monde du travail : faire de son activité professionnelle un investissement humain, éthique et éco-responsable, en adéquation avec ses convictions et sa personnalité.

Aujourd’hui, l’aventure continue avec Ski’s reCycle et Skitec dans le cadre d’un projet de ressourcerie et d’économie circulaire qui a commencé à se dessiner depuis un ans, dans la galerie Galion.